PRESSE – Ils ont tué Quentin une deuxième fois

Récit du faux procès du 04/10/19

Article paru sur Médiapart le 07/03/2019

Le 21 juin 2017, Quentin Zaraoui-Bruat, ouvrier cordiste de 21 ans meurt enseveli au fond d’un silo de drêches, sur le site agro-industriel Cristanol, filiale du groupe Cristal Union, à Bazancourt. Le vendredi 4 octobre 2019 se tenait l’audience du procès de cet accident. Un grand moment d’iniquité.

Sur le banc des prévenus, Julien Seillier, gérant d’ETH, l’entreprise de travaux en hauteur qui employait Quentin, un ouvrier cordiste, en intérim.

Grand absent de ce procès, Cristanol, malgré les lourdes charges qui peuvent lui être imputées, n’a pas été cité à comparaître.

Cette anomalie s’est avéré au final n’être qu’une des composantes de l’iniquité qui a caractérisé cette journée de débat très particulière.

Si elle avait pu être filmée, l’audience aurait servi d’exemple dans les écoles de justice de classe à la solde de la grosse industrie.

Lire la suite ici Continue reading « PRESSE – Ils ont tué Quentin une deuxième fois »

ATTENTION – 05/04 – REPORT du procès de l’accident de Quentin !


Information de dernière minute.

Vendredi 5 avril 2019 devait avoir lieu le procès de l’accident qui a coûté la vie à Quentin Zaraoui-Bruat, 3ème cordiste décédé dans un silo de l’usine de Bazancourt.

CETTE AUDIENCE EST FINALEMENT REPORTÉE
au 4 OCTOBRE 2019 dès 9h
au TGI de REIMS
.

 

La réunion de l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires prévue le samedi 6 et le dimanche 7 avril à Rilly la Montagne est elle aussi annulée. Elle sera reprogrammé au moment de la nouvelle audience.

D’ici-là, prenons des forces, et soyons encore plus nombreux et  déterminés le 4 octobre!


 

Cristal Union fait appel de sa condamnation!

Cristal Union a fait appel de la sanction qui l’a frappé à l’issue du procès du 11 janvier.

Bafouant la mémoire d’Arthur et Vincent morts dans leur silo.
Piétinant la douleur de leurs proches.
Méprisant le traumatisme de Frédéric, rescapé in-extremis de ce drame, qui a vu ses deux jeunes collègues ensevelis sous ses yeux.
Annonçant leur mépris à l’égard de Quentin, décédé lui aussi pour leurs 2,5 milliards de chiffre d’affaire.
On lâchera rien….

BOYCOTT : Cristal Union – sucre Daddy

RDV sur www.i-boycott.org

Cristal Union, c’est du sucre. Le sucre Daddy, et son célèbre rose bonbon.
Cristal Union c’est aussi du fric. 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Et 133 millions d’euros de résultat net.
Mais Cristal Union, c’est surtout de la souffrance. Celle des ouvriers qui triment pour ces chiffres.
Celle des proches des travailleurs morts pour ces chiffres.
Arthur Bertelli et Vincent Dequin sont morts ensevelis en mars 2012.
Quentin Zaraoui-Bruat est mort enseveli en juin 2017.
Tous les trois étaient cordistes.
En octobre 2010, Jordan Balloir décède à la suite d’une chute du haut d’un silo.
Un opérateur-conducteur est mort écrasé sous une benne, en octobre 2018.
En juin 2015, Jérémie Devaux, soudeur, a été gravement brûlé au troisième degré sur les cuisses, les bras, les mains. Également au visage.
Ces accidents ont été l’objet de l’indifférence la plus absolue des dirigeants de Cristal Union.
Les proches des victimes n’ont bénéficié d’aucune compassion, d’aucune bienveillance…
Jérémie Devaux continue de souffrir, isolé, sans le moindre soutien, la moindre attention.
Le mépris semble être l’axe central de la politique sociale de Cristal Union.
Que le boycott soit l’axe central de notre protestation.

PRESSE – Morts au travail : 100 000 euros d’amende et prison avec sursis suite au décès de deux cordistes

Article paru sur Bastamag le 06/03/2019

 

Du soulagement et de la déception. Frédéric Soulier confiait être « très partagé » après l’annonce de la condamnation de deux entreprises, Cristal Union et Carrard Services, pour blessures et homicide involontaires. Le géant du sucre (marques Daddy, Erstein…) et son prestataire de nettoyage écopent d’une amende de 100 000 euros. Six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende sont également prononcés à l’encontre de Michel Mangion et David Duval, leurs chefs d’établissement de l’époque. Continue reading « PRESSE – Morts au travail : 100 000 euros d’amende et prison avec sursis suite au décès de deux cordistes »

DÉLIBÉRÉ – Décès d’Arthur et Vincent: Cristal Union et Carrard Services condamnés

Le 11 janvier 2019, se tenait au tribunal de Reims le procès de l’accident mortel d’Arthur B. et Vincent D.

Vendredi 1er mars, le délibéré a été rendu.

Les 4 défendeurs sont déclarés coupables d’homicides involontaires et de manquements aux obligations de sécurité. La condamnation suit de près les réquisitions du procureur, à la différence près que Cristal Union et Carrad Services écopent exactement de la même peine. Reconnaissant ainsi la responsabilité partagée de ces deux sociétés.

Cristal Union et Carrard Services, en tant que personnes morales sont condamnées à 100.000€ d’amende, publication du jugement dans les Échos et le Moniteur et affichage à l’entrée des deux sites (Taissy et Bazancourt) , ainsi qu’une mise sous surveillance judiciaire des deux entreprises pour une durée de 2 ans. Michel Mangion et David Duval, en tant que chefs d’établissements sont eux condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 15.000€ d’amende (contrairement au 8 et 12 mois requis en janvier dernier).

D’ici 12 à 15 mois, une nouvelle audience au Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale déterminera les dommages et intérêts à verser aux familles et proches d’Arthur et Vincent.

Tous les articles de presse relatant ce délibéré à lire ici

PRESSE – Au procès de Cristal union, jugé pour deux accidents mortels : « Ils ont essayé de rejeter la faute sur les cordistes »

Article paru sur Bastamag le 21/01/2019

Cinq ans avant l’accident mortel, en 2017, de Quentin Zaroui-Bruat – raconté il y a peu par Basta ! – deux autres cordistes, Arthur Bertelli et Vincent Dequin, 23 et 33 ans, mourraient dans des conditions similaires, ensevelis sous des tonnes de matière dans les silos du géant sucrier Cristal union. Après sept ans d’une instruction interminable, le procès s’est déroulé le 11 janvier, à Reims. Un moment décisif pour une profession frappée par la course au rendement. L’association des « cordistes en colère » en a également profité pour tenir son premier week-end de rencontres, avec un mot d’ordre : « Stop aux accidents mortels ». Récit et témoignages, en texte et vidéos. Continue reading « PRESSE – Au procès de Cristal union, jugé pour deux accidents mortels : « Ils ont essayé de rejeter la faute sur les cordistes » »