REIMS – Procès en appel de l’accident d’Arthur et Vincent

Toutes les infos ici

POURQUOI VENIR ?

Le 13 mars 2012, Arthur Bertelli et Vincent Dequin, tous deux cordistes, perdaient la vie ensevelis sous des tonnes de sucre au fond d’un silo de l’usine Cristal-Union à Bazancourt. Frédéric Soulier, lui aussi cordiste et dans le silo ce jour-là, échappait in extremis à cette fin tragique.

Le 11 janvier 2019, sept longues années après l’accident, le Tribunal Correctionnel de Reims jugeait les entreprises Carrard Services et Cristal-Union pour homicide involontaire dans le cadre de cet accident.

Le 1er mars, le délibéré était rendu. Les deux sociétés étaient déclarées coupables d’homicides et blessures involontaires et de manquements aux obligations de sécurité. Écopant de la même peine, leur responsabilité partagée était ainsi reconnue : 100.000€ d’amende ; mise sous surveillance judiciaire de leurs entreprises pendant 2 ans ; 6 mois de prison avec sursis et 15.000€ d’amende pour les deux chefs d’établissements ; obligation d’afficher le jugement à l’entrée de leur site à Bazancourt et Taissy : obligation de faire publier le jugement dans les Échos et le Moniteur.

Pour les proches et pour nombre de cordistes cette peine paraissait bien légère pour deux vies emportées au travail à cause de négligences et d’économies.
Cristal-Union et Carrard Services trouvaient eux cette peine excessive.
Continuant ainsi à nier toutes responsabilités, ces deux sociétés avaient fait appel du jugement.

Le mois dernier, la date de cette audience en appel est tombée.
Ce sera le
MARDI 19 JANVIER 2021 à 14h.
Cette audience se tiendra à la Cour d’Appel de Reims (201 rue des Capucins).

Pour la mémoire d’Arthur et Vincent.
Pour leurs familles et leurs proches.
Pour soutenir Frédéric.
Pour toute notre profession.
Il sera important d’être présents
.

Un rassemblement et pique-nique solidaire aura lieu
dès midi devant la Cour d’Appel de Reims
 ( 201 rue des Capucins) .

Si vous avez un trou dans votre agenda, vous pouvez déjà inscrire la date!

TÉMOIGNAGE – Xavier, 3 jours de corde, 10 ans de souffrances.

Récit de l’accident de travail d’un cordiste chez Carrard Services en 2010.
L’accident a eu lieu sur le site de la minoterie Rémoise Euromill.

Xavier finit de rouler posément sa cigarette. L’allume, et souffle la fumée l’air pensif.
Son regard tombe sur la petite boîte en plastique oblongue, posée sur la table basse du salon.
« Ça, c’est mes médocs. 5 le matin, 6 le midi, 4 le soir. Tous les jours. C’est pour ma psychose paranoïaque. J’ai des hallucinations visuelles et auditives… »
Le pilulier est le même que celui des personnes âgées, bourrées de médicaments. On le prépare d’avance, et le moment voulu, suffit d’ouvrir l’un des petits couvercles sur lequel est imprimé « matin », « midi », ou « soir », et d’avaler le contenu. Par automatisme.
Xavier a 43 ans.
Ça fait 10 ans pile-poil qu’il se gave de molécules. 10 ans qu’il ne travaille plus. Qu’il n’a plus d’activités sociales, ou physiques. LIRE la suite

Cristal Union fait appel de sa condamnation!

Cristal Union a fait appel de la sanction qui l’a frappé à l’issue du procès du 11 janvier.

Bafouant la mémoire d’Arthur et Vincent morts dans leur silo.
Piétinant la douleur de leurs proches.
Méprisant le traumatisme de Frédéric, rescapé in-extremis de ce drame, qui a vu ses deux jeunes collègues ensevelis sous ses yeux.
Annonçant leur mépris à l’égard de Quentin, décédé lui aussi pour leurs 2,5 milliards de chiffre d’affaire.
On lâchera rien….

PRESSE – Morts au travail : 100 000 euros d’amende et prison avec sursis suite au décès de deux cordistes

Article paru sur Bastamag le 06/03/2019

 

Du soulagement et de la déception. Frédéric Soulier confiait être « très partagé » après l’annonce de la condamnation de deux entreprises, Cristal Union et Carrard Services, pour blessures et homicide involontaires. Le géant du sucre (marques Daddy, Erstein…) et son prestataire de nettoyage écopent d’une amende de 100 000 euros. Six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende sont également prononcés à l’encontre de Michel Mangion et David Duval, leurs chefs d’établissement de l’époque. Continue reading « PRESSE – Morts au travail : 100 000 euros d’amende et prison avec sursis suite au décès de deux cordistes »

DÉLIBÉRÉ – Décès d’Arthur et Vincent: Cristal Union et Carrard Services condamnés

Le 11 janvier 2019, se tenait au tribunal de Reims le procès de l’accident mortel d’Arthur B. et Vincent D.

Vendredi 1er mars, le délibéré a été rendu.

Les 4 défendeurs sont déclarés coupables d’homicides involontaires et de manquements aux obligations de sécurité. La condamnation suit de près les réquisitions du procureur, à la différence près que Cristal Union et Carrad Services écopent exactement de la même peine. Reconnaissant ainsi la responsabilité partagée de ces deux sociétés.

Cristal Union et Carrard Services, en tant que personnes morales sont condamnées à 100.000€ d’amende, publication du jugement dans les Échos et le Moniteur et affichage à l’entrée des deux sites (Taissy et Bazancourt) , ainsi qu’une mise sous surveillance judiciaire des deux entreprises pour une durée de 2 ans. Michel Mangion et David Duval, en tant que chefs d’établissements sont eux condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 15.000€ d’amende (contrairement au 8 et 12 mois requis en janvier dernier).

D’ici 12 à 15 mois, une nouvelle audience au Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale déterminera les dommages et intérêts à verser aux familles et proches d’Arthur et Vincent.

Tous les articles de presse relatant ce délibéré à lire ici

PRESSE – Au procès de Cristal union, jugé pour deux accidents mortels : « Ils ont essayé de rejeter la faute sur les cordistes »

Article paru sur Bastamag le 21/01/2019

Cinq ans avant l’accident mortel, en 2017, de Quentin Zaroui-Bruat – raconté il y a peu par Basta ! – deux autres cordistes, Arthur Bertelli et Vincent Dequin, 23 et 33 ans, mourraient dans des conditions similaires, ensevelis sous des tonnes de matière dans les silos du géant sucrier Cristal union. Après sept ans d’une instruction interminable, le procès s’est déroulé le 11 janvier, à Reims. Un moment décisif pour une profession frappée par la course au rendement. L’association des « cordistes en colère » en a également profité pour tenir son premier week-end de rencontres, avec un mot d’ordre : « Stop aux accidents mortels ». Récit et témoignages, en texte et vidéos. Continue reading « PRESSE – Au procès de Cristal union, jugé pour deux accidents mortels : « Ils ont essayé de rejeter la faute sur les cordistes » »

ENQUÊTE – Cordistes, une profession entre accidents et précarité (par Franck Dépretz)

Témoignages de cordistes, interviews de responsables d’entreprises de travaux en hauteur, de boîtes d’intérim, de donneurs d’ordre, du SFETH, ou encore du DPMC.
Au travers d’une vidéo (30 min.), de deux documentaires sonores (50 min. et 1h22) et de deux longs articles, Franck Dépretz nous retransmet le fruit de son enquête et dresse le tableau accablant d’une profession en pleine expansion et souvent peu scrupuleuse en termes de conditions de travail.


VIDÉO – Cordiste, une profession mortelle,
Franck Dépretz et France Timmermans, Reporterre, 11/01/19


DOCUMENTAIRE SONORE – Profession cordiste : des gestionnaires premiers de cordée, des intérimaires premiers de corvée
Franck Dépretz, 11/01/19


Continue reading « ENQUÊTE – Cordistes, une profession entre accidents et précarité (par Franck Dépretz) »