ENQUÊTE – Cordistes, une profession entre accidents et précarité (par Franck Dépretz)

Témoignages de cordistes, interviews de responsables d’entreprises de travaux en hauteur, de boîtes d’intérim, de donneurs d’ordre, du SFETH, ou encore du DPMC.
Au travers d’une vidéo (30 min.), de deux documentaires sonores (50 min. et 1h22) et de deux longs articles, Franck Dépretz nous retransmet le fruit de son enquête et dresse le tableau accablant d’une profession en pleine expansion et souvent peu scrupuleuse en termes de conditions de travail.


VIDÉO – Cordiste, une profession mortelle,
Franck Dépretz et France Timmermans, Reporterre, 11/01/19


DOCUMENTAIRE SONORE – Profession cordiste : des gestionnaires premiers de cordée, des intérimaires premiers de corvée
Franck Dépretz, 11/01/19


Continue reading « ENQUÊTE – Cordistes, une profession entre accidents et précarité (par Franck Dépretz) »

PRESSE – « Si vous n’y allez pas, vous n’êtes pas des hommes ! » : enquête sur la mort de Quentin, jeune technicien cordiste

Article paru sur Bastamag le 04/01/2019

    

Ils étaient tous débutants, intérimaires et à peine formés. Ils devaient détacher d’énormes blocs de résidus de céréales dans des silos mal aérés et obscurs de l’agro-industrie, au sein desquels ces cordistes descendaient en rappel. L’un d’eux n’est jamais remonté : Quentin Zaraoui-Bruat est mort enseveli sous 370 tonnes de grains, le 21 juin 2017, dans la Marne. Il avait 21 ans. Pour la première fois, ses collègues des derniers instants témoignent. Nous poursuivons notre enquête sur les accidents mortels subis par les techniciens-cordistes, et les graves défaillances qu’ils révèlent en matière de sécurité. Continue reading « PRESSE – « Si vous n’y allez pas, vous n’êtes pas des hommes ! » : enquête sur la mort de Quentin, jeune technicien cordiste »

PRESSE – Sept ans après, le tribunal va juger la mort de deux cordistes dans un silo de Bazancourt [Arthur et Vincent]

Article paru dans le Journal L’UNION le 07/12/2018

Sept ans après les faits, le tribunal correctionnel de Reims s’apprête à juger un double accident mortel du travail survenu dans un silo de la sucrerie de Bazancourt. Au terme d’une longue instruction, la société Cristal Union et l’entreprise de nettoyage industriel Carrard Services sont convoquées en tant que personne morale à l’audience du 11 janvier 2019, ainsi que les deux directeurs en poste à l’époque, pour répondre du délit d’« homicides involontaires ». Le 13 mars 2012, deux cordistes étaient morts asphyxiés sous 2000 à 3000 tonnes de sucre, alors qu’ils procédaient à la vidange d’un silo, pour pouvoir le nettoyer dans sa totalité.

Sources: http://www.lunion.fr/19914/article/2018-12-07

PRESSE – Un ouvrier fait une chute de 15 mètres sur un chantier [François]

Article paru dans Nice Matin le 09/07/2018

Image d’illustration des Urgences de l’hôpital Pasteur 2. Photo F.C.

Les circonstances de l’accident ne sont pas encore connues.

Problème technique ou défaillance humaine? Un cordiste a fait une chute d’une quinzaine de mètres ce lundi matin sur un chantier à La Roquette-sur-Var.
Les sapeurs pompiers sont intervenus peu avant 8 heures. Une dizaine d’hommes, dont le médecin et l’ambulance.
L’ouvrier, âgé de 54 ans est tombé sur la route en contrebas.
Victime d’un important traumatisme crânien, il a été transporté, médicalisé, au service réanimation de l’hôpital Pasteur 2, à Nice.

S. G.
Sources: https://www.nicematin.com

 

PRESSE – Accidents mortels à répétition : quand l’agro-industrie joue avec la vie de ses techniciens cordistes

Article paru sur Bastamag le 03/07/2018

Quentin Zaroui-Bruat en juin 2017, Arthur Bertelli et Vincent Dequin en mars 2012. Ces jeunes cordistes, des techniciens qui effectuent des travaux en hauteur, sont tous trois morts ensevelis dans les silos du géant du sucre Cristal Union. Aucun de ces accidents, intervenus sur le même site industriel, n’a encore été jugé. En cause à chaque fois ? L’ouverture accidentelle des trappes destinées à vidanger les silos. S’agit-il d’une simple erreur humaine ou de la conséquence d’insuffisances multiples en matière de sécurité, dans un métier précaire et très peu encadré ? Enquête.
Continue reading « PRESSE – Accidents mortels à répétition : quand l’agro-industrie joue avec la vie de ses techniciens cordistes »

PRESSE – Nîmes : un ouvrier se tue après une chute de 15 mètres [Mickaël]

Article paru dans le Midi Libre le 07/03/2018

A l’arrivée des secours, le salarié âgé de 32 ans était décédé.

Ce mardi 6 mars en début d’après-midi, un ouvrier, travaillant sur un chantier de construction d’un immeuble, a chuté de plus de 15 mètres.

Un ouvrier travaillant sur un chantier de construction d’un immeuble, boulevard Natoire, à proximité du cinéma CGR Cap Cinéma, a été victime d’un grave accident, ce mardi en début d’après-midi. Selon la direction départementale de la sécurité publique, la victime travaillait sur un balcon lorsqu’elle a chuté de plus de 15 mètres.

A l’arrivée des secours, le salarié âgé de 32 ans était décédé. Une enquête confiée aux policiers de la Sûreté départementale est en cours et  l’inspection du travail a été saisie.

Source: https://www.midilibre.fr

TÉMOIGNAGE – « Quentin, un bon gamin, mort enseveli dans un silo à l’issue d’une pénible journée d’un travail ingrat »

Témoignage paru dans La Brique le 05/07/2017
& Bastamag le 30/11/2017

Eric, 48 ans, est cordiste, travailleur itinérant, depuis trois ans. En juin dernier, l’un de ses jeunes collègues, Quentin, 21 ans, est mort enseveli dans un silo, à Bazancourt, non loin de Reims. C’est le troisième accident du travail mortel sur ce site en cinq ans ! Le silo appartient à l’entreprise Cristanol, une distillerie du groupe sucrier Cristal Union, connu par sa marque de sucre Daddy. Le silo où le jeune homme a disparu était rempli de granulés pour bestiaux, qui à force de chaleur et d’humidité forment des blocs. Les ouvriers cordistes qui descendent dans ces immenses réservoirs doivent émietter ces blocs, et les décoller des parois. Eric raconte comment il a vécu, terrifié, la mort de Quentin. Continue reading « TÉMOIGNAGE – « Quentin, un bon gamin, mort enseveli dans un silo à l’issue d’une pénible journée d’un travail ingrat » »