Chroniques sur cordes, livre d’Eric Louis, est devenu un classique chez les cordistes.  Chronique d’un monde ouvrier un peu particulier, il conte son travail d’ouvrier précarisé en traversant les environnements : silos d’une multinationale du sucre, fours d’incinérateur de déchets, cheminées d’usine, ou encore travaux du bâtiment… A travers sa lorgnette de technicien de la hauteur, c’est tout le monde du travail qu’il interroge.

Il nous renvoie malgré lui au Passe-muraille, nouvelle fantastique de Marcel Aymé qui met en scène un homme nommé Dutilleul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé.

Car le métier de Cordiste relève en quelque sorte de ce don bien particulier. De par sa spécificité transversale, le technicien cordiste n’a pas qu’un métier, mais cent métiers. Tour à tour zingueur, électricien, couvreur, nacelliste, échaffaudeur, maçon, intermittent du spectacle, artiste, laveur de vitres, soudeur, assembleur mécanique, poseur de lignes de vie, de filets antichute, de garde-corps, installateur de paratonnerres, grimpeur de clochers, chercheur de fuites, stérilisateur d’œufs de goélands, … Un véritable inventaire à la Prévert !

Dans la continuité de ce livre, l’Association Cordistes en colère, cordistes solidaires lance un Appel à textes et à dessins/illustrations dans le cadre de la publication d’un nouvel ouvrage :

Chroniques sur cordes Collectif.
Chacun est libre de raconter sous la forme d’une nouvelle, d’un texte (fiction, documentaire, …) ou/et d’un dessin, sa vision du métier, sa propre aventure.

Une sélection des meilleurs textes et dessins sera faite par le comité de lecture de l’Association et donnera lieu à la publication d’un livre Collectif intitulé Chroniques sur cordes – Collectif.

Les auteurs/trices sélectionné/es, outre le fait d’être publiées dans le recueil, recevront chacun 5 exemplaires du livre.

Vous pouvez envoyer dès à présent vos contributions à l’adresse suivante :

ph.krebs@gmail.com

Les formats sont libres.
Pas de nombre de signes limité pour laisser libre champ à votre créativité.
À vos plumes, partez !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *