ENQUÊTE d’accidentologie au sein des entreprises membres du SFETH

2013Enquête d’accidentologie au sein du SFETH

2019 Nécessité d’un réel outil de recensement,
de statistique et d’analyse des accidents
de travail chez les cordistes

Lire la suite ici

En 2013, le SFETH a commandé, auprès d’une boite privée, une enquête d’accidentologie sur les entreprises membres de ce syndicat patronal. Les conclusions de cette enquête n’ont jamais été publiées. Ni aucun autre chiffre sur les multiples accidents dont les cordistes subissent les conséquences (au moins 20 mortels en 12 ans, et combien d’accidents grave non recensés ?). Si nous saluons cette initiative engagé par le SFETH en 2013, nous ne pouvons que déplorer quelle soit restée confidentielle. En effet, cette absence de transparence nous semble contraire au seul processus qui permettrait de tirer des enseignements, et de les porter à la connaissance de tous pour que de tels drames ne se reproduisent plus. Rappelons que ces chiffres n’appartiennent pas à ces entreprises ! Ces chiffres, sinistres mais nécessaires, sont ceux des multiples accidents dont NOUS sommes victimes en tant que travailleurs. Nous devons en avoir connaissance !

Via l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires, nous nous sommes procuré ce document, et c’est donc dans cette démarche que nous faisons le choix de le publier.

ENQUÊTE À CONSULTER ICI

L’enquête porte sur les données fournies par 22 entreprises sur 49 consultés sur la période de 2010 à 2013. Dans ces conclusions, outre quelques chiffres peu détaillés (4 accidents mortels et près de 300 accidents de travail), il en ressort une analyse des accidents et une série de causes récurrentes.

En conclusion, on peut aussi y lire une série d’actions correctives proposées au SFETH  :

      • Tenir à jour une base de données sur l’accidentologie

      • Communication sur les accidents ou presque accident

      • Sensibilisation aux bases de la prévention des risques dès la formation

      • Accueil sécurité systématique

Quelles ont été les suites données à ces propositions d’actions correctives ?

D’autres enquêtes ont elles été menées ?

Nos questions sont pour l’instant sans réponse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *