QUESTION DE DROIT – Grands déplacements et jours de repos – Des droits à faire valoir

En cette période de jours fériés (trois dans le mois de mai), c’est le moment de se pencher sur un point précis de nos droits en tant que salariés.

En effet, si on travaille sur un chantier où l’on est considéré en grand déplacement et qu’un jour férié tombe au milieu de cette période de travail, l’IGD (Indemnité de Grand Déplacement) est dû AUSSI lors de ce jour férié.

Les principales conventions collectives desquelles nous dépendons en tant que cordistes (bâtiment, travaux publics et métallurgie) et une jurisprudence de 2011 sont claires à ce propos. L’IGD est dû tous les jours où le salariés est à disposition quand il n’y a pas de retour au domicile (jours d’intempéries, jours fériés, week-end sans voyage périodique, …) y compris le vendredi même si l’URSSAF ne le prend pas en compte.

Ci-dessous, nous vous proposons quelques arguments juridiques pour réclamer les IGD qui vous sont dus.

En mai fais ce qu’il te plaît…

Mais fais toi payer aussi ! 😉

 


À noter également le fait que même si le jour férié chômé se situe entre deux missions d’intérim différentes (sur le même poste et pour la même entreprise utilisatrice), il devra obligatoirement être rémunéré. Plus d’infos à ce propos :

> https://www.juritravail.com/Actualite/contrat-travail-temporaire/Id/274534

> http://www.manpower.cgt.fr/2019/04/19/joli-mai/

 


 

One Reply to “QUESTION DE DROIT – Grands déplacements et jours de repos – Des droits à faire valoir”

  1. Hi to every one, the contents present at this site are
    in fact awesome for people experience, well, keep up
    the good work fellows.

    [Bonjour à tous, les contenus présents sur ce site sont
    en fait génial pour l’expérience des gens, eh bien, continuez
    le bon travail les gars.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *