4, 5 et 6 novembre – ASSEMBLÉE OUVRIÈRES et OUVRIERS CORDISTES


Des places de covoiturage sont déjà disponibles au départ de :

– Valence
– Lyon
– Clermont-Ferrand
– Toulouse
– Amiens
– Périphérie de Paris

Si vous êtes intéressé pour une place,
envoyez un message au  06 14 70 89 32


AU PROGRAMME DU WEEK-END :


VENDREDI :
dès 18h – Arrivée, installation, apéro !


SAMEDI :
 ..– dès 9h – Assemblée de travailleurs cordistes
……………………(Ci-dessous, le programme des discussions)…………………………
……………..– 18h – Projection d’un film surprise
……………..– 21h – Repas
……………..– Jusqu’à pas d’heure :
………………..Big soirée « ramène ton instru et ta playlist! »


DIMANCHE :
– Discussions en groupes de travail définis la veille
……………….–  Exercices secours sur cordes
……………….+ présentation de techniques de secours complexes
……………….animé par AFAST (Association Flandres-Artois Secours Technique)
 ……………..(Toutes les infos sur ces ateliers à consulter ici)
.


LIRE la SUITE

CAGNOTTE de soutien pour Karine

Participer à la cagnotte 

 



Tout part d’un appel poignant sur Facebook.

Cet appel poignant, c’est Karine qui le lance.
Un post Facebook en guise de bouteille à la mer.
« A ce moment-là, j’avais l’impression d’être seule sur un petit radeau, perdue au milieu de l’océan ».
L’image est juste. Un océan de solitude, d’abandon, de démarches administratives.
Néanmoins, du fond de son désarroi, Karine a le bon réflexe : se tourner vers les autres. Pour mille qui passent indifférents, un visage quelquefois se tourne.
Les réseaux sociaux ne sont pas qu’un déversoir de haine et de connerie. De temps en temps surnage ce genre de message. Il faut savoir en capter la lumière. En déceler la détresse. En apprécier les mots simples et directs, livrés sans auto-apitoiement.
Le témoignage de Karine met en relief la brutalité de la société. Son indifférence aux malheurs qu’elle engendre elle-même.
Mais la solidarité est passée par là. En retour, Karine a reçu de nombreux messages de soutien, d’encouragement. « Le jour où j’ai envoyé ce post, je me sentais très seule et désespérée et j’ai envoyé ce petit mot, vraiment comme une bouteille à la mer. Très vite, j’ai été surprise par le nombre de réactions et de réponses… »
D’anciens collègues et amis se sont manifestés. « Au passage, ça m’a permis de retrouver le contact avec deux amis, Sophie et aussi Pascal, avec qui je n’avais pas parlé depuis longtemps… Ce qui m’a fait beaucoup de bien aussi. »
Une bouffée d’air pour elle.
« J’étais vraiment loin d’imaginer tout ça, lorsque j’ai envoyé ma bouteille à la mer! Aujourd’hui, je me sens moins seule et je retrouve de l’espoir. »
Aujourd’hui elle n’est plus seule, c’est vrai.
« Et puis j’ai contacté l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires. Et là, à ma grande surprise, j’ai trouvé des personnes, qui ont vraiment été à l’écoute. Il m’ont immédiatement apporté une aide précieuse et vont m’accompagner et me conseiller dans mes démarches. » LIRE LA SUITE

CODE APE 4399F – Travaux sur cordes : Demande envoyée à l’INSEE

La demande de création d’un code APE/NAF propre aux travaux sur cordes vient d’être adressé à l’INSEE. Cette demande est portée par deux organisations de salariés (l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires et le syndicat Solidarité cordistes) et deux organisations d’employeurs (le SETAD Rhône-Alpes Auvergne et la CAPEB Grand Paris).
En dernière minute, le SIM (Syndicat Interprofessionnel de la Montagne) s’est aussi joint à la demande.

Actuellement, 55% des entreprises exerçant dans les travaux sur cordes sont enregistrées sous le code 4399D – Autres travaux spécialisés de la construction. Au total, ce sont près de 80% des entreprises qui relèvent des différents codes de la section F – Construction.
Cette nouvelle classification permettrait de rassembler ces 80% d’entreprises, qu’elles exercent dans le bâtiment ou les travaux publics.

Un tel code permettra :

● une connaissance des causes principales exposant les travailleurs cordistes aux accidents du travail ;
● la possibilité d’entreprendre des actions de prévention ciblées ;
● la reconnaissance institutionnelle de notre activité comme une profession en tant que telle ;
● une vision réelle sur l’évolution des indicateurs économiques de l’activité des travaux sur cordes (chiffre d’affaires global, nombre de salariés, nombre d’entreprises, répartition dans les différents secteurs d’activité…).

.
.
Ci-dessous le formulaire de demande et le dossier technique l’accompagnant :

 

 

Et les courriers adressés à l’INSEE par les différentes parties présentant cette demande :

 

OUVRIÈRES ET OUVRIERS CORDISTES : UNE ORGANISATION – Une organisation associative et syndicale

C’est sous cette bannière commune que le Syndicat Solidarité Cordistes et l’Association Cordistes en colère, cordistes solidaires se sont affichés lors du championnat de France cordistes à Lyon.

Pourtant, France Travaux sur Cordes (syndicat patronal) refusait d’octroyer une place à l’association. Devant l’ineptie et l’injustice de cette décision, le syndicat Solidarité Cordistes a décidé de partagé son stand. Présentant ainsi simultanément les deux faces d’une même médaille, celle de la lutte sociale au sein du métier.

Pour clarification et affirmation de cette unité, le syndicat et l’association des cordistes adressent la lettre ci-dessous à France Travaux sur Cordes.

Une manière d’affirmer haut et fort notre refus des tentatives de division initiées par le patronat. Nos deux structures de défense des travailleuses et travailleurs cordistes œuvrent conjointement et se complètent. Il n’est pas revendication de l’une qui ne soit partagée et soutenue par l’autre.

Afin d’entériner cette parole commune, le syndicat Solidarité Cordistes vient par ailleurs d’inscrire dans ses statuts sa volonté d’œuvrer conjointement avec l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires.
.


.Les tâches et objectifs
développés par l’association et le syndicat
continueront d’être ainsi réparties :

Crée en décembre 2018, l’association regroupe cordistes et proches de cordistes (dont notamment des familles de victimes d’accident du travail).
Afin de ne pas être limité par la forme associative, un syndicat de travailleurs cordistes a été créé en juillet 2019. Le syndicat regroupe uniquement des  travailleuses et travailleurs cordistes.

.
L’ASSOCIATION Cordistes en colère, cordistes solidaires
(Regroupe cordistes et proches de cordistes)

● Travail de terrain avec permanences téléphoniques, mail et Messenger pour conseiller et accompagner les collègues pour tout problème de conditions de travail ou d’accident.
● Soutien des victimes et proches de victimes d’accident du travail.
● Démarches pour agir sur les accidents en amont (recensement, analyse, diffusion ; code APE, étude avec la CNAM, sensibilisation dans les centres de formation …).
● Fiches pratiques sur les questions générales de droit du travail (EPI, indemnités, heures, contrats, …).
● Constitution de partie civile dans les procès.
● Dialogue avec les institutions et organisations patronales tant que l’on n’est pas limité par la forme associative..
.

Le SYNDICAT Solidarité Cordistes :
(Regroupe uniquement des cordistes)

● Dialogue avec les institutions et organisations patronales.
● Constitution de partie civile dans les procès.
● Communication, et démarches pour défendre et faire évoluer le cadre réglementaire des travaux sur cordes.
● Utiliser tous les outils syndicaux pour les collègues embauchés dans des entreprises. Notamment celles qui ont un CSE. Délégation syndicale, droit à la formation, représentant du personnel, ….
.

Ouvrières et ouvriers cordistes,
la solidarité est notre arme !

LETTRE OUVERTE au syndicat patronal

Malgré le désistement de France Travaux sur Cordes, la demande de création d’un code APE/NAF propre aux travaux sur cordes sera déposée fin mai 2022 auprès de l’INSEE. Cette demande est portée par deux organisations de salariés (l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires et le syndicat Solidarité cordistes) et deux organisations d’employeurs (le SETAD Rhône-Alpes Auvergne et la CAPEB Grand Paris).
Actuellement, 55% des entreprises exerçant dans les travaux sur cordes sont enregistrées sous le code 4399D – Autres travaux spécialisés de la construction. Au total, ce sont près de 80% des entreprises qui relèvent des différents codes de la section F – Construction.
Cette nouvelle classification permettra de rassembler ces 80% d’entreprises, qu’elles exercent dans le bâtiment ou les travaux publics.

Un tel code permettra :

    • une connaissance des causes principales exposant les travailleurs cordistes aux accidents du travail ;

    • la possibilité d’entreprendre des actions de prévention ciblées ;

    • la reconnaissance institutionnelle de notre activité comme une profession en tant que telle ;

    • une vision réelle sur l’évolution des indicateurs économiques de l’activité des travaux sur cordes (chiffre

    • d’affaires global, nombre de salariés, nombre d’entreprises, répartition dans les différents secteurs d’activité…).

 


Nous adressons aujourd’hui le courrier ci-dessous à France Travaux sur Cordes. Un courrier en guise d’ultime sollicitation. Un courrier pour insister sur l’enjeu que représente la création d’un code APE propre au travaux sur cordes.

MARSEILLE – une soirée ouvrière riche en débat et rencontres

Ce samedi 14 mai, Cordistes en colère cordistes solidaires était à Marseille, au local Manifesten, pour une rencontre débat autour du travail et les luttes qui y ont trait.
Les camarades du Collectif Autonome du Bâtiment de Marseille étaient là aussi. C’était l’occasion d’élargir la réflexion à d’autres corps de métier que le nôtre.
Les conversations ont creusé divers sujets. Le sexisme sur les chantiers, la gestion souvent viriliste du travail, les accidents, la sécurité…
Et surtout les moyens de lutte pour faire valoir nos droits.

Ce collectif assure une permanence un mercredi sur 2, à 18 h 30, au local Solidaires 13, 29 boulevard Longchamp 13001 Marseille.
Vous pouvez les contacter au 07 51 47 21 56 et là : btp13@riseup.net

Nous avons laissé quelques bouquins en dépôt-vente chez Manifesten.
N’hésitez pas à aller y faire un tour, c’est au 59 rue Thiers.

De nombreux cordistes marseillais étaient aussi présents, ce qui a donné l’envie de bientôt se revoir.
Une prochaine réunion du groupe cordistes marseillais sera bientôt annoncée.

Restez attentifs 😉

𝗟𝗔 𝗚𝗔𝗭𝗘𝗧𝗧𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗣𝗥𝗢𝗟𝗢𝗦 𝗔𝗨 𝗖𝗛𝗔𝗠𝗣𝗜𝗢𝗡𝗡𝗔𝗧 𝗗𝗘𝗦 𝗣𝗔𝗧𝗥𝗢𝗡𝗦

Jeudi 19 et vendredi 20 mai, se tiendra le championnat de France cordistes à Lyon. L’association Cordistes en colère, cordistes solidaires sera présente. L’occasion de rencontrer les cordistes qui seront également présents. L’occasion aussi d’y faire valoir les problématiques des travailleurs et travailleuses. L’occasion encore et toujours de revendiquer le respect de nos droits et de meilleures conditions de travail.

Ci-dessous la Gazette qui sera diffusée par l’association au cours de ces deux jours.

Télécharger la gazette en PDF

MARSEILLE – Cordistes et ouvriers du BTP, quelles luttes, quelles solidarités ?

SAMEDI 14 MAI 2022 à 19h

« 𝐸𝑛 ℎ𝑎𝑢𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑡𝑜𝑢𝑟𝑠, 𝑠𝑢𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑏𝑎𝑟𝑟𝑎𝑔𝑒𝑠, 𝑑𝑒𝑠 𝑒́𝑜𝑙𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑠, 𝑎𝑢 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑜𝑢𝑟 𝐸𝑖𝑓𝑓𝑒𝑙 𝑜𝑢 𝑑𝑒𝑠 𝑝𝑙𝑢𝑠 ℎ𝑎𝑢𝑡𝑒𝑠 𝑓𝑎𝑙𝑎𝑖𝑠𝑒𝑠, 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑟𝑑𝑖𝑠𝑡𝑒𝑠 𝑣𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑜𝑢𝑡. 𝐼𝑙 𝑠𝑜𝑛𝑡 8500 𝑒𝑛 𝐹𝑟𝑎𝑛𝑐𝑒, 𝑎𝑢𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑐𝑒𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑖 𝑣𝑜𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑎 𝑣𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡… »

𝗖𝗼𝗿𝗱𝗶𝘀𝘁𝗲 : 𝗨𝗻 𝗺𝗲́𝘁𝗶𝗲𝗿 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗵𝗼𝗿𝘀 𝗻𝗼𝗿𝗺𝗲𝘀 ?
C’est en tout cas l’image que tentent de nous vendre les patrons de ce secteur.
C’est aussi le côté carte postale que l’on retrouve encore dans bien des médias.
Et c’est surtout cette illusion qui attire un nombre toujours plus important de nouveaux cordistes chaque année.

En réalité, les cordistes n’échappent en rien aux conditions de travail des près de 2 millions d’ouvriers et d’ouvrières du BTP. Un secteur qui année après année, reste tristement le plus accidentogène. Alors qu’ils représentent moins de 10 % des salariés en France, celles et ceux qui œuvrent quotidiennement sur les chantiers sont victimes de 18 % des accidents graves et de plus de 20 % des morts au travail chaque année.
.
.
𝗖𝗵𝗲𝘇 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗿𝗱𝗶𝘀𝘁𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗺𝗲́𝘁𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗕𝗧𝗣, derrière les images d’Épinal se cachent des statuts précaires avec une forte proportion d’intérimaires (la plupart en contrat à la semaine), et un auto-entreprenariat en fort développement. C’est aussi des rémunérations composées majoritairement de primes et d’indemnités, avec des salaires qui peinent à décoller du SMIC. C’est des manques récurrents sur les fiches de paye. C’est l’exploitation massive de personnes sans papiers, dans le mépris total du droit du travail. C’est des corps mis à rudes épreuves et souvent brisés après quelques années seulement. C’est une précarité de l’emploi qui empêche tout réel suivi médical, alors que se renouvellent quotidiennement les expositions à l’amiante, au plomb, et à tous les sublimes produits dits « CMR » (Cancérigènes, mutagènes et repro-toxiques). Expositions face auxquelles peu, voire aucune protection n’est mise en place, et qui patiemment, silencieusement, mais sûrement, rongent de l’intérieur. C’est des chantiers dispersés qui obligent à être quotidiennement sur les routes et leurs innombrables dangers quand se cumulent stress, rendement et fatigue des longues journées éreintantes.
Et c’est aussi un nombre important d’accidents graves, et trop souvent, mortels…
.
.
𝗣𝗼𝘂𝗿 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗼𝘂𝘃𝗿𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗲𝘁 𝗼𝘂𝘃𝗿𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗕𝗧𝗣, la galère c’est aussi l’isolement et l’absence d’outils pour réussir à se défendre. Avec une dispersion dans plein de petites boîtes, une multiplicité de statuts différents et beaucoup de travail au black, c’est la solidarité qui en prend un coup et le chacun pour soi que le patronat cherche à imposer.

Face à ce constat, faisons bloc et organisons nous pour imposer le respect de nos droits et pour de meilleures conditions de travail !

Rencontre et débat avec l’association Cordistes en colère, cordistes solidaires et le nouveau Collectif BTP Autonome – Solidaires Construction13.
.
.
𝗥𝗗𝗩 𝘀𝗮𝗺𝗲𝗱𝗶 𝟭𝟰 𝗺𝗮𝗶 𝗱𝗲̀𝘀 𝟭𝟵𝗵 𝗮̀ 𝗠𝗮𝗻𝗶𝗳𝗲𝘀𝘁𝗲𝗻
(59 Rue Adolphe Thiers, 13001 Marseille)