À nous la parole!

À nous la parole!

Parce que notre parole n’est jamais mieux retranscrite que par nous même. Parce raconter notre quotidien, raconter nos galères de boulot, c’est déjà rompre l’isolement et le silence dans lequel on nous enferme.
Mais c’est aussi s’informer les un(e)s les autres, faire en sorte qu’une somme d’expériences devienne une expérience collective.

Alors, à vos stylos, vos claviers, vos enregistreurs!

.

.

.
Mai 2022 – Intervention de Martine Brugière
(mère de Régis, collègue mort au travail en 2018)
à la table ronde des championnats de France cordistes


.

.

 

Janvier 2022 – RADIO – En colère, les cordistes exigent un filet de sécurité
Radio Parleur, émission Penser les luttes,
58 min., le 20/01/2022

Travailler suspendu·e au bout d’une corde n’est pas anodin, et iels entendent le faire savoir. Jeudi 13 janvier, une dizaine de cordistes se réunissaient dans un bar du 20ème arrondissement parisien, à l’appel du collectif Cordistes en colère. Droit du travail, sous-traitance et accidents dramatiques : une profession à risque qui cherche à s’organiser pour défendre ses droits.

.

.

Septembre 2021 – TÉMOIGNAGE – FANNY et MARION

Témoignage des compagnes de Vincent Dequin et Arthur Bertilli deux jeunes cordistes aux vies emportées au fond d’un silo à sucre de l’usine Cristal Union à Bazancourt en mars 2012.
Un très beau texte, touchant et précieux en ce qu’il donne à voir une autre facette des drames que sont les accidents du travail :

Le combat de celles et ceux qui restent.

.
.

À voir aussi, le film documentaire « Fanny et Marion »
Elie Cuxac, 2021, 15 min.

 

 

mai 2021 – SONDAGE – Fourniture des EPI

Sondage lancé pour connaître l’évolution de la (non) fourniture des EPI pour les cordistes intérimaires. Les nombreux commentaires sont autant de récits de ces cordistes à propos de cette problématique des EPI.

.

26/01/21 – ENTRETIEN – ADRI’: trois ans chez Sud Acrobatic.
Une histoire d’habitudes…

Dans cet entretien Adri’ revient sur les méthodes et habitudes de travail chez Sud Acrobatic. Il questionne comment de telles pratiques s’instaurent et se maintiennent dans une entreprise.
Ça devait être un peu moins d’un mois après que je sois parti. Adrien devait prendre ma place dans l’entreprise, récupérer le poste vacant, pour que le patron puisse avoir un binôme de base, une équipe calée.
J’ai appris l’accident par téléphone, c’est un des collègues qui m’a appelé pour me dire qu’il s’était cassé la gueule, qu’il était passé à travers le toit. 
[…]

.

31/08/20TÉMOIGNAGE
 Xavier, 3 jours de corde, 10 ans de souffrances

Récit de l’accident de travail d’un cordiste chez Carrard Services en 2010. L’accident a eu lieu sur le site de la minoterie Rémoise Euromill.

Xavier finit de rouler posément sa cigarette. L’allume, et souffle la fumée l’air pensif.
Son regard tombe sur la petite boîte en plastique oblongue, posée sur la table basse du salon.
« Ça, c’est mes médocs. 5 le matin, 6 le midi, 4 le soir. Tous les jours. C’est pour ma psychose paranoïaque. J’ai des hallucinations visuelles et auditives… »
Le pilulier est le même que celui des personnes âgées, bourrées de médicaments. On le prépare d’avance, et le moment voulu, suffit d’ouvrir l’un des petits couvercles sur lequel est imprimé « matin », « midi », ou « soir », et d’avaler le contenu. Par automatisme.
Xavier a 43 ans. […]

 

.20/06/20TÉMOIGNAGE
L’entreprise CAMUSAT condamnée pour absence de fourniture d’EPI

La société Camusat a été condamnée en mars dernier par le tribunal de Pointe-à-Pitre, à rembourser le kit EPI d’un cordiste qui a dû utiliser son matériel.

Hélas, après avoir averti sa hiérarchie du manque de sécurité dans l’entreprise (non respect du plan de prévention, employés roumains non qualifiés, …), il a été viré.

Mais il a monté un dossier prud’hommes, rapide et gratuit, et la hiérarchie à été viré, l’agence fermée pour le département. []

 

 

.17/06/20TÉMOIGNAGE
Alex obtient l’indemnisation de ses EPI et le juste paiement des IGD

Fourniture des EPI; Règles conventionnelles de grand déplacement; Égalité de traitement intérimaire/embauchés
Les entreprises EXTREM Sarl et MORGAN Intérim condamnées à payer 3600€ de dédommagement

En juin 2015, Alex* est tout juste sorti de sa formation CQP1 cordiste (qu’il a malheureusement raté) lors qu’il démarre à travailler pour la Sarl EXTREM via l’agence MORGAN Intérim. EXTREM est intéressée de l’embaucher, car Alex n’habite qu’à quelques kilomètres du dépôt, mais à une condition seulement : Alex doit s’équiper et se dégoter un kit EPI. []

 


.
06/03/20 VIDÉO – Récit de l’accident de travail de Jean-marc

En février 2015, Jean-marc travaille comme cordiste à la maintenance du « Bois des lutins », un parc de loisir situé à Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes.
Le 13 février, il fait une chute de 7 mètres au moment où il engage sa descente depuis une cabane dans les arbres. Pour une raison inconnue, le descendeur n’a pas assuré sa fonction de freinage.
Ne travaillant que sur une seule corde, aucun système d’arrêt des chutes ne l’a retenu. Il heurte violemment le sol sur le dos. Ce qui lui provoque de multiple fractures à la colonne vertébrale. […]
Lire la suite ici


01/04/19 POISSON D’AVRIL? :
Du nouveau chez les Cordistes : des évolutions sociales inespérées !

Dans le contexte social actuel, et afin d’éviter une escalade de la violence, le gouvernement (bien conscient des compétences des cordistes en matière d’escalade) a acté une série d’évolutions sociales inattendues, qui devraient bouleverser les conditions de travail des Cordistes !
Conditions de revenu : les revenus minimums ont été réévalués : fini le CQP1 à 10,42€/h minimum et le CQP2 à 11,44€/h minimum.
A présent, les CQP1 et 2 pourront respectivement exiger 15€ et 20€ de l’heure. […]

20/03/19 Vincent ne courbe pas l’échine

Trouver du taff pour la semaine suivante. Ou la loi du marché à sens unique. Combien de fois on s’entend dire le vendredi aprem : « Bon je suis désolé mais on a rien pour toi la semaine prochaine » ? Parfois, c’est nous qui trouvons mieux ailleurs. Et alors ça, ça plaît pas trop … []

 

11/01/19Interview d’un cordiste
réalisée lors du rassemblement devant le TGI de Reims

01/10/18GARELLI Nice
Béton projeté, encore un accident de travail !

«Alors voilà,ce que vous voyez sur les photos, c’est ce à quoi je ressemblais juste après l’accident de travail qu’on a eu avec mon collègue lundi matin (24/09/18). On faisait du béton projeté sur un chantier de TP et on s’est fait asperger par le jet de béton en forte pression. […] »

 


Chroniques  d’Éric Louis

Pendant un peu plus de deux ans, Éric a travaillé comme cordiste. Au fil des chantiers où il est envoyé, il raconte. Pole emploi, les galères de boulot, le quotidien de travailleur itinérant, la mort d’un collègue : Quentin… Un à un, ces récits ont été publiés dans le journal lillois La Brique. Nous les rassemblons ici.

Moment de grâce à Pôle Emploi

J’ai fait de l’art

Paupiette d’ouvrier à la vapeur

Les matins qui piquent

Des petits bourgeois en action: délation et mesquinerie

Casser du sucre à la pioche

Quand le travail tue

Un samedi à Bazancourt

 

 


À lire aussi: On a perdu Quentin
Éric Louis, éditions du Commun, 2018, 62 p.

Mercredi 21 juin 2017. Il est 12h30. Éric Louis est d’après-midi sur le site industriel de Cristanol à Bazancourt.
Avec les autres cordistes, ils attendent pour relever l’équipe du matin dont fait partie Quentin.
La chaleur, les silos métalliques, la fatigue… et cette phrase, simple et définitive, comme une sentence brute, qui vient nous claquer à la face : «On a perdu Quentin».

 Télécharger le livre en PDF en cliquant sur l’image
 Commander le livre ici